Personne voyageant seule dans le désert marocain
Personne voyageant seule dans le désert marocain
Claire

Voyager seul dans le désert marocain

Se tenir en haut des dunes et surplomber la mer de sable, qui s’étend à perte de vue… Ce paysage fait rêver de nombreux voyageurs, mais beaucoup n’osent pas sauter le pas. Pourtant, arpenter ces terres désertiques est une expérience aussi intrigante que fascinante, même en solitaire  !

Sommaire

Que faire seul dans le désert marocain ?

Voyager seul dans le désert marocain ne s’improvise pas. Ainsi, si vous souhaitez goûter à la vie de nomade, faites appel à un guide ! Pour une excursion authentique, vous pouvez contacter des organismes comme desert-zen.com. Vous pourrez rejoindre d’autres touristes et découvrir ensemble la beauté du Sahara, juchés sur de majestueux dromadaires. Vos accompagnateurs vous mèneront dans des sites encore préservés. Vous aurez aussi la possibilité de participer à des séjours spécialisés : astronomie, yoga, photographie, dessin…

Pour les visites, rendez-vous dans l’erg Chegaga, le plus étendu du pays. Ne manquez pas non plus le lac Iriqui, souvent asséché, et le parc du même nom, qui abrite une faune et une flore remarquable.

Quand voyager seul dans le désert marocain ?

Même si la région est accessible toute l’année, la meilleure période pour partir seul dans le désert se situe entre octobre et mai. Les températures moyennes vous permettront de vous promener sans souffrir de la chaleur, qui atteint parfois les 45 °C en été. Si vous êtes au Maroc entre juin et septembre, privilégiez plutôt les randonnées dans la montagne. En effet, la saison est idéale pour partir à la découverte du géoparc de Jbel Bani, où vous pourrez aussi effectuer des treks à thème : géologie, fossiles, archéologie, écologie…

Comment se rendre seul dans le désert marocain ?

Pour voyager seul dans le désert marocain, vous devrez d’abord passer par l’un des principaux aéroports du Maroc : Ouarzazate ou Marrakech. Certains organismes proposent des séjours tout compris et pourront vous prendre en charge dès votre arrivée. Si vous souhaitez visiter une zone particulière, renseignez-vous en amont sur les conditions d’accès. En effet, certains territoires sont considérés comme des espaces militaires, et donc strictement interdits aux véhicules ! Il vous faudra alors vous y rendre à pied à vélo ou encore à dos de dromadaire. En revanche, les ergs plus célèbres peuvent être atteints en 4×4 ou en bus.

Faites attention aux faux guides qui tentent parfois d’arnaquer les touristes, veillez à toujours faire appel à un organisme sérieux pour vous aider !

Hébergement

Pour passer la nuit dans le désert, rien de tel qu’un bivouac itinérant. Attention, toutefois, les commodités sont souvent sommaires… Cependant, face à la beauté du ciel étoilé, vous oublierez vite ce détail ! Mais, si vous tenez à votre confort, il existe également des campements de luxe, fixes, avec piscine. Si vous voulez profiter de voyager seul dans le désert marocain pour faire des rencontres, sachez que certains habitants ouvrent leurs portes aux étrangers, sous la forme de B&B ou de chambre d’hôtes !

Vous trouverez aussi des riads et des dars (hébergements traditionnels), dans les petites cités, comme celles de M’Hamid el Ghizlane. Bien sûr, rien ne vous empêche de réserver un hôtel dans les grandes villes. Certains proposent même un système de navette pour rejoindre le désert.

Où manger dans le désert marocain ?

Voici une règle de politesse pour voyager seul dans le désert marocain : si des habitants vous invitent à partager un thé ou un dîner, vous ne pourrez pas refuser !

Si vous avez fait appel à un organisme, les repas sont toujours inclus et préparés par des cuisiniers locaux  qui maîtrisent la cuisson du pain à même le sable, et confectionnent de délicieux couscous de dromadaire. Les hôtels et les campements permanents possèdent aussi leurs propres restaurants, sous des tentes ou à la belle étoile. Ne passez pas à côté de la Harira, une soupe traditionnelle marocaine, à base de légumes, de tomates, d’oignons et de viande. En dessert, place à la cannelle, et aux amandes mélangées à du riz, de la semoule, ou des vermicelles sucrés.

Voyager seul dans le désert marocain est une expérience formidable. Cependant, pour votre sécurité, mais surtout pour découvrir des zones encore préservées, il est préférable de vous faire accompagner par un guide local.

Cet article vous a plu ? Partagez le !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Nos articles qui pourraient vous intéresser
conseils pour voyager seul et pas cher
Catégorie Pratique
Voyager seul pas cher

Voyager seul sans payer cher, c’est possible ! Vous désirez partir découvrir le monde et vous ne trouvez personne pour vous accompagner ? Voyager seul

Lire plus »