Vue sur le lac Hoan Kiem
Vue sur le lac Hoan Kiem
Vue sur le lac Hoan Kiem
Arnaud Joly

Voyager seul à Hanoï : Notre guide

Hanoi est une véritable fourmilière qui regorge de beautés insoupçonnées. On y fait de fantastiques rencontres, on y découvre des lieux insolites, on prend du plaisir en scooter et on y mange comme un roi.

Sommaire

Que faire seul à Hanoï

Le Vietnam est un sublime pays et la ville de Hanoï est insolite à bien des égards, avant de partir pensez à vérifier que vous pouvez vous y rendre.

Hanoï est magique et vous allez être frappé dès votre arrivé par la quantité de deux-roues. On y compte environ 10 scooters pour 1 voiture, autant vous dire qu’on est directement dépaysé. 

Le lac Hoan Kiem et les alentours

En parcourant les ruelles, vous finirez par tomber sur le lac central, le lac Hoan Kiem. Ce lac est le poumon de la ville en quelque sorte. Localité prisée des jeunes couples, le lac comporte deux îlots. L’un comporte le temps de la tortue et l’autre que vous pouvez visitez seul dans la journée par le Pont du Soleil Levant, communément appelé « le pont rouge ». Ce lac vie au rythme de la journée. Dès l’aurore vous pourrez profiter d’un bon café au jaune d’œuf (spécialité locale) pour voir les habitants pratiquer leur tai-chi en nombre. Un véritable moment de douceur ou la ville se réveille. Prisé des touristes dès 9h du matin, le lac se transformera en un joli jeu de lumière la nuit et mettra en valeur ce quartier prisé.

Pour vous déplacer, le mieux est de louer un scooter. Pas cher, ludique et efficace il vous permettra de sillonner en mode soliste facilement tout en découvrant le plaisir de rouler parmi tant de 2 roues. Une fois rassasié de votre café matinal, votre gourde d’eau fraîche remplie, montez sur votre scooter et prenez la direction du Temple de la Littérature.

Construit il y a plus de 900 ans et dédié à Confucius, ce temple commémore les grandes figures vietnamiennes de la littérature et des sciences. Véritable havre de paix, vous pourrez vous y balader seul en profitant du calme qui y règne. Visitez à votre rythme les très nombreux pavillons, pagodes et jardins. Peu fréquenté, il vous permettra de souffler un peu du centre-ville et son activité dantesque.

Le centre historique

Hanoï a deux vies, une du jour et celle la nuit tombée. La journée il faut prendre le temps de visiter seul Hanoï dans le quartier central (aussi appelé le vieux centre) des 36 corporations à son rythme, vous y ferez des rencontres passionnantes. Le 36 étant le chiffre de la richesse au Vietnam, le roi Hien Kinh a coupé le vieux Hanoï en 36 activités il y a environ 700 ans. Chaque rue propose ainsi les mêmes produits à peu ou prou les mêmes prix, produits aux mêmes endroits par des villageois aux mêmes métiers. Vous pouvez ainsi voir toute la production du Vietnam et en profiter pour ramener vos souvenirs.

Cette balade « shopping » est aussi l’opportunité de découvrir une spécificité de cette ville d’Asie du sud Est. Le centre de Hanoï a une architecture très coloniale, toutefois n’ayant pas rasé le passé, ils ont collé leur culture par-dessus. Un savant mélange de bâtiments au design colonial avec une culture Vietnamienne du 21e siècle graphé dessus.

Le Mausolée de Ho Chi Minh et la prison Hoa Lo

Vous souhaitez en savoir plus sur le père fondateur du Vietnam, Ho Chi Minh ? Parfait, direction le site du Mausolée. Le Mausolée est à l’endroit même du discours prononcé lors de la libération en 1945. Un lieu chargé d’histoire. La visite étant gratuite, attendez-vous à faire la queue à moins d’être matinal et de vous y rendre pour 7h30 pile. Voyager seul à l’avantage de permettre de faire son propre planning comme on le souhaite. Levez-vous ainsi bien tôt pour en comprendre mieux l’influence et la trace laissée par Ho Chi Minh.

Si le cœur vous en dit, vous pouvez également visiter la prison de Hoa Lo. Construite par les Français, elle servait à enfermer et torturer les révolutionnaires de l’époque. Un passé douloureux, âmes sensibles s’abstenir. Les explications sont en Français également et permettent de mieux comprendre l’ensemble. La visite est très enrichissante et permet de bien comprendre ce qu’il s’y passait.

Après cette journée d’excursion en solitaire à Hanoï, retour au centre, ou la nuit tombée, le centre se transforme en véritable restaurant extérieur. En un claquement de doigt, vers 18h les tables en plastique et mini tabouret à même le sol permettent de créer de nombreuses terrasses improvisées. Ne ratez pas le barbecue local, vous raterez un plaisir inégalé.

Les nombreuses auberges de jeunesse dans le centre poussent la musique et vous y trouverez facilement de nombreuses personnes avez qui discuter, échanger et profiter. Si la journée vous a bien épuisé, calez-vous tranquillement dans un café, vous y serez au calme.

Quand aller à Hanoï

Comme pour de nombreuses destinations en Asie du Sud-Est, privilégiez le printemps et l’hiver en Europe pour y aller. De Septembre à Décembre le temps est idéal et bien que le temps soit bon jusqu’à Avril, les trois premiers mois de l’année sont souvent couverts et la météo très instable. Les mois de Mai à Aout sont très chauds et l’humidité y est peu ou pas supportable, éviter donc au maximum.

Comment voyager seul à Hanoï

Bien que les déplacements soient faciles à faire, voyager seul à Hanoi nécessite un peu d’organisation. Rejoindre Hanoï est très facile. Vous pouvez y arriver par la route ou par avion. L’aéroport de Hanoï est de taille moyenne et très calme. La meilleure façon de rejoindre votre logement est de leur demander de venir vous chercher. Cela vous évitera de devoir chercher dans toutes les rues où se trouve votre auberge de jeunesse ou hôtel. Il y a bien entendu un bus et bien que le coût est très faible, vous risquez de perdre beaucoup de temps.

Si vous arrivez par la route, sachez que Hanoï est une ville centrale dans le Nord. Toutes les routes passent par elle et vous pouvez la rejoindre très facilement par la route. Toutefois sachez que vous dépasserez rarement les 70 km/h sur leurs routes, même si elles sont limitées à bien plus.

L’hébergement en solo à Hanoï

Seul sur la route, on se pose forcement la question où aller se loger. En fonction de ses souhaits de rencontre ou bien de vouloir un peu être seul les choix sont pléthores. Le centre historique est ce qu’il y a de mieux pour y trouver un logement. Auberges de jeunesse, hôtels à thème, chambres chez les habitants, ou encore grand complexe hôtelier, vous ne manquerez pas de choix.

Les auberges de jeunesse sont le plus souvent directement dans les rues animées et principales du centre. Une garantie d’être bien placé pour partir le matin et de profiter de l’animation le soir sans trop s’éloigner. Les hôtels plus traditionnels sont souvent dans les rues un peu adjacentes pour être plus au calme. Elles bénéficient aussi l’avantage de souvent proposer un super petit déjeuner au fruits frais locaux, un régal pour commencer la journée de bon pied. En voyageant seul, le moins cher est de prendre un lit dans un dortoir en auberge de jeunesse. De plus, ils ont souvent les meilleurs plans et prix pour les excursions en dehors de la ville.

Où manger à Hanoï

S’il y a bien une chose sur laquelle il ne faut se faire aucun souci, c’est sur l’alimentation. La cuisine vietnamienne est succulente et vous trouverez des boui-boui, petites terrasses et restaurants ouverts pour manger à toutes heures. Vous allez aimer découvrir seul à Hanoï les plats et prendre votre temps pour tout déguster.

Le mieux est de profiter pleinement des plats locaux. Les Phô (soupe de vermicelles, légumes et bœuf) sont bien entendu à tester directement. Le soir venu, de nombreux vendeurs de préparations locales vous proposeront leurs réalisations avec leurs mini-chariots. Le must réside dans ces terrasses improvisées ou sur un tabouret pour enfant vous allez pouvoir déguster un barbecue local. Ils vous fournissent tout et c’est vous le chef. Parfait quand on voyage seul et qu’on a envie de se faire plaisir.

Vous y trouverez quelques fast-food bien entendu et des restaurants proposants des mets internationaux autour du lac. Toutefois, la variété des plats et la fraicheur des fruits et légumes devraient vous faire saliver du matin au soir.

Conclusion

Voyager seul à Hanoï est une super opportunité pour faire le plein d’aventure et de découvertes que vous ne trouverez nulle part ailleurs. En deux ou trois nuits vous aurez eu le temps de vivre pleinement Hanoï et partir vers de nouvelles contrées. Hanoï étant centrale profitez-en pour aller visiter Tam-Coc, La baie d’Halong ou encore la fantastique région de Sa-Pa. Vous avez la main, après tous les voyages solistes sont l’opportunité de tout faire comme on le veut à son rythme, alors foncez !

Cet article vous a plu ? Partagez le !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Nos articles qui pourraient vous intéresser